Archive pour la catégorie ‘Conseils’

Les cordes (1ère partie)

dimanche 21 septembre 2008

Changer ses cordes est peut être l’entretien le plus évident à opérer sur une guitare. L’usure des cordes a en effet un rôle considérable sur votre jeu et la qualité du son. Pourtant, bien que cela semble évident, il est souvent difficile quand on débute de savoir quand les changer et quoi prendre. Les conseils suivants, qui ne porteront que pour les guitares folk et électriques, n’ont pour ambition que de guider un peu des personnes qui seraient perdues et non de soulever un débat entre guitaristes…

Pourquoi changer ses cordes

Tout d’abord parce qu’un jeu neuf a une influence considérable sur le son. Il sera plus brillant et reproduira plus fidèlement les subtilités de votre jeu. Mais aussi parce que des cordes usées auront tendance à abîmer vos frettes (les barrettes sur le manche) à chaque fois que vous jouerez. Il sera donc beaucoup plus économique de changer ses cordes que de faire refretter sa guitare…

Quand changer ses cordes

Si vos cordes sont moins brillantes, un peu rouillées, il est grand temps. Un petit truc : quand vous vous éloignez de votre instrument, pouvez-vous distinguer les cordes aigues ou se confondent-elles avec le manche ? Si vous ne les voyez plus, c’est qu’elles sont bonnes à changer.

A quelle fréquence doit-on changer ses cordes

Difficile de répondre. Si vous passez vos journées à jouer ou que vous faites des concerts tous les soirs, il est évident que vos cordes souffriront plus que si vous jouez une fois de temps. Mais, et c’est là que c’est pervers, il se peut qu’ayant mis votre jeu neuf vos cordes soient usées très rapidement sans même avoir joué. La raison est simple : si votre guitare est à l’air libre, l’humidité ambiante peut suffire à attaquer vos cordes. Terrible constat…

Quoi prendre ?

Alors là, il y a de quoi faire. Les fabricants rivalisent d’arguments pour prouver que leurs produits sont mieux que ceux des copains. Globalement, il n’y a pas de risque, même si chaque jeu va avoir un son différent. Point de vue tarif, cela tourne autour de 7-10 euros. Abordable donc, sauf si vous devez les changer régulièrement…

Deux produits sortent tout de même du lot : les cordes D’Addario EXP et Elixir. Ces cordes ont la particularité d’être recouvertes d’un petit enrobage plastique qui les protège de l’humidité ambiante et de la sudation des doigts. Résultat : vos cordes auront une durée de vie beaucoup plus grande, compte tenu de cette protection anticorrosion. Mais la rançon de la gloire, c’est le prix qui tourne autour de 20-25 euros. Pas donné. D’autant que les mauvaises langues diront que le fait d’avoir un film plastique altère le son…

A investissement égal, deux écoles se distinguent alors :

  • ceux qui préfèrent avoir un jeu normal mais qui changeront plus souvent
  • ceux qui préfèrent investir dans un jeu « protégé » et qui changeront moins souvent

Un dernier élément (et non des moindres !) : le tirant. Le sujet étant tellement vaste, il sera proposé dans un prochain article.

Changer ses cordes

samedi 5 avril 2008

Un jour dans la vie d’un guitariste, il arrive un drame : une corde casse ! Plusieurs profils se dessinent alors :

  • le guitariste qui a l’impression que le monde va s’écrouler et qui pleure la perte de sa corde chérie,
  • celui qui est « trop vénère » parce que son jeu est relativement neuf, que ce sont des Elixir donc les plus chères, et qui est alors prêt à engager un procès pour contrefaçon…

Que les choses soient claires : casser une corde, c’est tout à fait normal ! C’est arrivé, ça arrive et ça arrivera. Il suffit parfois de s’accorder, de détendre une corde, de faire un bend un peu sauvage, et paf ça pète ! Et si en plus vous jouez comme Angus Young ou Pete Townshend, on peut imaginer que vous casserez plus de cordes que si vous jouez comme Jean-Félix Lalanne… Sur ce point, les cordes les plus chères ne sont pas plus solides que celles bon marché.

Reste ensuite qu’il va falloir changer la corde cassée, et peut être en profiter pour changer les autres. Pour cela, je vous propose quelques petites vidéos très bien réalisées (trouvées sur Audiofanzine) qui vous montreront la marche à suivre, bien qu’un peu rapides. N’hésitez pas à la repasser plusieurs fois. La leçon est donnée par un luthier parisien donc à priori les informations sont fiables !

Il ne vous manquera plus qu’à les accorder. Attention à la manipulation de l’accordeur qui peut vous induire en erreur et du coup vous obliger à racheter une corde et recommencer l’opération…

Electro-acoustique ou folk ?

samedi 29 mars 2008

Vous avez mis des sous de côté pour vous acheter la guitare de vos rêves mais… « Dois-je prendre une guitare électro-acoustique ou une guitare folk ? » Voilà la question qui vous taraude. A question simple, réponse facile : ça dépend…

Electro : Kezako ???

Avant toute chose, il convient de définir les termes. « Guitare folk », c’est une guitare à cordes acier qui est essentiellement acoustique. « Guitare électro-acoustique », c’est la même guitare équipée de telle sorte qu’elle puisse être amplifiée (sur un ampli, une sono, une carte son…). Pour pouvoir être amplifiée, la guitare est équipée d’un ou plusieurs micros. Il s’agit généralement d’un micro piezo-électrique, une sorte de barrette située sous le sillet de caisse.

Le gros avantage est qu’il est complètement indépendant de tout bruit extérieur, donc indispensable sur scène par exemple. Il est parfois complété par un deuxième micro plus traditionnel dans la caisse, afin d’apporter un son plus naturel. Mais nous y reviendrons.

La guitare contient également un préampli, dont le rôle sera piloter le tout (volume, equalizer…) et de colorer le son.

Electro ou folk : pour quel usage ?

L’essentiel est là. Si vous êtes amené à faire de la scène, ou plus généralement à jouer devant pas mal de gens, il faudra vous amplifier. La guitare électro-acoustique devient alors obligatoire sous peine de galérer. Il suffit de brancher un câble sur un ampli et c’est parti. Sinon il faut placer un micro devant la guitare, ce qui est particulièrement contraignant, mais s’est fait pendant des années. J’en veux pour preuve cette photo de Bob Dylan en concert.

Si vous êtes plus dans une démarche personnelle, et que vous ne comptez partager votre passion que dans un cercle restreint, une folk est largement suffisant. Les puristes considèrent d’ailleurs qu’il faut mieux avoir une guitare sans préampli, car qui dit préampli dit découpe dans la caisse, donc moins de résonnance…

Si vous souhaitez vous enregistrer, vous aurez le choix entre mettre un micro devant la caisse (mais vous êtes dépendants des bruits extérieurs), ou bien brancher directement votre guitare sur une table de mixage ou une carte son par exemple. Exemple d’enregistrement studio (toujours Dylan). Notez la perche qui place le micro devant la rosace.

Différences de sons

Un point important : un micro piezo ne reproduit pas fidèlement le son naturel de la guitare. Pour mieux vous en rendre compte, j’ai effectué un petit enregistrement avec les deux sources simultanées (piezo et micro studio), et sur deux guitares différentes. Voici le résultat :

Guitare Takamine ESF-40C avec micro studio

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Guitare Takamine ESF-40C avec micro piezo

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Guitare Lag 300DCE avec micro studio

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Guitare Lag 300DCE avec micro piezo

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Comme vous pouvez le constater, le résultat est complètement différent. Le micro studio apporte un son plus naturel, et le micro piezo un son très medium, plus agressif. Tellement différent qu’il est d’usage en studio de mélanger les deux sources pour avoir plus de relief.

Guitare Takamine ESF-40C avec micro studio + micro piezo

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Guitare Lag 300DCE avec micro studio + micro piezo

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Petite digression à propos de l’enregistrement : les pros ont tendance également à multiplier le nombre de micros afin d’avoir un son plus naturel. Exemple avec l’enregistrement d’un dobro(*).

Enfin, on peut également mélanger l’enregistrement des deux guitares, en en « plaçant » une à gauche et l’autre à droite. On obtient un effet stéréo très intéressant.

Guitares Takamine ESF-40C + Lag 300DCE avec micro studio

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Au final que faut-il choisir ?

Comme annoncé en préambule ça dépend. Une guitare électro-acoustique étant plus cher qu’une guitare folk, composez avec votre budget. Si vous pouvez vous le permettre, j’aurais tendance à conseiller une guitare directement électro-acoustique que folk. Qui peut le plus peut le moins. Sachant qu’ajouter un micro piezo est toujours possible mais particulièrement onéreux pour un résultat souvent mitigé. La guitare électro est beaucoup plus pratique dès que l’on veut s’amplifier ou s’enregistrer, même si le son est moins naturel (cela peut être corrigé ensuite par un bon sonorisateur). Bref, prenez en compte ces éléments, réfléchissez bien à votre usage, et vous trouverez facilement la réponse.

(*) Photo extraite du site de Claude Samard